Les interventions humoristiques

- Les interventions humoristiques -

Les réponses à vos défis de

dynamiser la transmission d’informations.
dynamiser le changement.
dynamiser l’innovation.
dynamiser la prise de recul.

En apportant un autre regard sur un sujet sérieux, les interventions humoristiques
→  sont un support à la communication interne et rendent les messages plus impactant.
→  apportent une prise de recul à toutes les étapes du changement et sont un support à la communication durant tout le processus
→  challengent votre créativité, vous inspirent et vous ouvrent de nouvelles perspectives.
→  apportent un regard « méta » pour donner un autre angle de vue et mieux comprendre une problématique ou le fonctionnement d’un système.

L’analyse de votre demande et de son contexte débouche sur une formule sur mesure basée sur l’improvisation théâtrale ou l’improvisation clown.

Toutes les formules offrent à vos participants des petites bulles d’oxygène qui aèrent et rafraîchissent la rencontre. Certaines formules poussent plus loin la réflexion sur une problématique ou un fonctionnement organisationnel. Et avec la complicité d’un animateur, un temps d’échanges permet de bonifier les apports des improvisateurs pour activer de nouvelles perspectives.

Les contenus revisités

Une problématique, un thème, un sujet, lié
– au fonctionnement de votre entreprise et à ses défis quotidiens, 
– à un corps de métier ou à un secteur d’activités,
– au secteur des entreprises en général et au Nouveau Monde du Travail.

Les lieux revisités

– les grandes assemblées : colloque, journée d’études, assemblée générale, séance d’informations, présentation de projet, débat, anniversaire, inauguration, …
– les groupes de travail : réunion, formation supervision, coaching collectif, …
– les espaces de travail ou autres lieux de vie : coffee corner, open space, …

Les compétences d'un improvisateur

L’écoute : l’improvisateur utilise les informations recueillies en amont et rebondit également sur ce qui se dit et ce qui se passe, ici et maintenant. Il rentre en interaction avec le public, le lieu et ses infrastructures.
La créativité : l’improvisateur utilise la contrainte pour créer. Il transforme, détourne, imagine de nouvelles possibilités pour ouvrir les perceptions. Les sujets sont traités de manière visuelle et colorée.
L’adaptabilité : la souplesse de l’improvisateur lui permet de s’adapter en de nombreuses circonstances. Tout peut devenir matière première à revisiter.